Les Maitres et Elèves par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Isabelle EMMERIQUE
Laqueur
Maître d’Art 2006

Si l’origine du métier de laqueur est incontestablement asiatique, une tradition européenne fortement inspirée des pratiques chinoises existe et perdure depuis 3 siècles.

C’est à l’intérieur de ces registres que la laque française dont le chef de file Jean Dunant a initié un style purement français à l’époque ART DECO, évolue et se renouvelle aujourd’hui.

Ainsi, Isabelle Emmerique propose une revisitation de l’art de laque : tout en gardant les mises en œuvres traditionnelles (apprêt au blanc de Meudon sur bois, couleurs à base de pigments en poudre, vernis polis à la main) qui démontrent un réel savoir-faire,elle cherche à s’affranchir des lourdeurs des traditions en investissant des domaines  de créations contemporains : ses thèmes de prédilection sont les voyages, source inépuisable d’inspiration, ensuite elle associe souvent dans son travail de grands de la création : le verrier Jean-Pierre Baquère, l’orfèvre Rolland Daraspe, le sculpteur Frank Massé...

Voir l'intégralité du texte...

De l’objet rare à l’installation monumentale, Isabelle Emmerique démontre que la laque peut regagner sa place dans l’univers décoratif tant le domaine de l’architecture contemporaine ( intervention dans l’hôtellerie de luxe) que dans l’univers de luxe pour les Parfums Caron par exemple.

Références

Ces œuvres sont visibles au Japon : hôtel Nikko de l’aéroport d’Osaka et Design Center de Kanazawa, en Chine : 53 Art Museum à Canton, en France : « the Five Hôtel » dans le 5èmearrondissement de Paris, Hôtel du département des Hauts de  Seine à Nanterre…..

En 2005, elle reçoit le grand prix de la triennale de laque d’Ishikawa : cette distinction n’avait jamais été attribuée à un laqueur occidental, elle reconnaît pour la première fois au Japon, la laque européenne à l’égale de la laque japonaise.

En 2006, elle réalise 27 pièces uniques pour « THE FIVE HOTEL » (3étoiles à Paris) en collaboration avec l’architecte Vincent BASTIE (le MURANO, l’EIFFEL SEINE...) Par ce travail, Isabelle Emmerique renoue avec la grande tradition des ensembliers- décorateurs du siècle dernier.

En 2008, Isabelle Emmerique réalise en 10 mois un ensemble de 10m2 de laque sur le thème de l'assemblée des Femmes d'Aristophane; c'est jusqu'à présent la commande la plus importante qu'elle a réalisée.
Ensuite, après une année de travail et de recherches à travers le monde, "Les Portes du Monde" voient le jour : des cadenas rapportés du monde entier ,Viet-nam, Chine,Birmanie, Russie, Syrie ornent des portes décoratives ,travail qui associe la préciosité des pièces métalliques au travail infiniment recherché de la laque.

En 2009, elle collabore avec la maison Hermès et apporte son soutien technique à la création de bijoux et objets pour la table de cette grande maison.

En 2010, Artisans d’Angkor au  Cambodge requiert son expertise pour développer l’atelier laque et polychromie.
Cette nouvelle expérience en pays khmer renforce le  tropisme d’Isabelle Emmerique pour l’Asie.

En 2011 :les missions Artisans d’Angkor et Hermès se sont poursuivies : training des ateliers afin de perfectionner et renforcer les acquis.

Elle intervient dans une maison Hundertwasser à Vienne, en Autriche : création de mobilier , carton de tapis, dorure.

En novembre, son élève Marie de la Roussière termine sa formation de 4 ans dans l’atelier, un nouveau laqueur s’installe !

L’aventure Asia s’achève par  une troisième exposition dans l’espace de Lyon, après Paris et Toulouse .La laque birmane et le travail des Birmans ont été valorisés par cette action avec le voyagiste qui a permis à 3 ateliers de travailler pendant plusieurs mois sur des projets novateurs et créatifs.

Elle est invitée à exposer au Museum 53 –Guanzou(Canton) en Chine avec N.Onishi (Japon) et Li Lun( Chine) :exposition, conférences et rencontres, découverte de la Chine continentale….Le musée qui le premier musée  privé de Chine acquiert 3 œuvres qui entrent dans leur collection.

Enfin elle expose avec les Maîtres d’art au  salon «  Eunique », à Karlsruhe en Allemagne.

Ses pas l’emmènent au Laos, sur ceux d’Alix Aymé dont elle admire le travail dans le palais royal de Luang Prabang.

En 2012, elle participe au salon « Beauty of Handicraft » , Hyunday Arts Center-Séoul  Corée : premier contact avec la Corée et  crée le carton d’un tapis de 28m de long pour une maison particulière à Moscou, puis d’un ensemble de 3 autres tapis qui mélangent la soie au vinyle, le caoutchouc à la ramie etc….. en février elle s’envole pour le Népal afin de  réaliser un de ses rêves : voir l’Everest.

Mots clefs : Isabelle EMMERIQUE, Laqueur, création objets laqués, Laque