Les Maitres et Elèves par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Philippe RAULT
Facteur de Cuivres
Maître d’Art 2002

Monsieur Jean Rault débute sa carrière en 1939. A l'âge de 14 ans, il forgeait déjà ses premières clés de clarinette en argent et il montait son saxophone. Il découvre les Cuivres par la réparation avant de se lancer dans la fabrication.

Le hasard veut que Philippe RAULT entre en 1969 dans l'atelier de son père situé dans une cité artisanale du 11ième arrondissement, 96, rue J.P. Timbault à Paris (Ex 96 rue d'Angoulême et dernier atelier de F. Besson). "C'est là que j'ai grandi et rencontré des facteurs et des réparateurs réputés." En 1984, Philippe succéde à son père.

Voir l'intégralité du texte...

De la feuille de laiton à la résonance, du matériau à la sonorité... La facture traditionnelle d’instruments en cuivre dits naturels se décline sur un grand nombre de techniques dont les spécificités s’entrecroisent. Enfin les pavillons aux reflets crépitants sonnent, font résonner les harmoniques de la note fondamentale correspondant à la longueur qui caractérise l’instrument.

La diversité et la richesse de son outillage font de son atelier une véritable caverne d’Ali Baba. Son matériel correspond à de nombreux corps de métiers : menuisier, dinandier, chaudronnier, peintre, carrossier, soudeur, ferronnier d’art ou bijoutier.

Il fabrique la gamme complète des Cuivres simples et naturels. Il entretient, il répare et restaure tous les Cuivres naturels, à pistons et à coulisses ainsi que les instruments à clés.

Son activité s’étend à la réalisation d'instruments de batterie et de percussions.

Le 3 janvier 1983, Philippe Rault reprenait une entreprise artisanale menacée de disparaître. Il est le seul artisan à réaliser les peaux en plastique métriques.

Qualifié par ses pairs de vrai artisan et d'artisan vrai, il est l'un des derniers représentants d'un métier mis à mal par la modernité. Il admet volontiers se fier à son oeil, à son oreille, à son toucher et à l'expérience des anciens pour réaliser son oeuvre et satisfaire au bonheur des musiciens.

Quotidiennement il partage son savoir-faire et les techniques traditionnelles de fabrication et de restauration avec son Elève. Arrivé d'Osaka (Japon) en l'an 2000, Naoya Miyake est tromboniste. "Assurer la pérennité de son Atelier a toujours été mon ambition. C'est pourquoi, nommé par décret du 2 octobre 2002, j'ai accepté de recevoir le titre de Maître d'Art. Depuis huit ans je communique mon savoir-faire à Naoya ; il a tout du grand facteur de Cuivres et de Percussions de demain."

"Il est vrai que l'âge de la retraite a sonné, mais il est faux de penser que je décroche du métier. Non, un capitaine n'abandonne jamais son navire." Aprés tant d'années au service de la facture instrumentale, Philippe Rault et Naoya Miyake, le Maître et l'Elève envisagent de s'associer.

"Notre rencontre me comble car l’Atelier Philippe Rault va poursuivre son oeuvre au service des musiciens encore quelques générations"

 

Deux amis,

Philippe et Naoya

Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4 Photo 5 Photo 6
Mots clefs : Philippe RAULT, Facteur de Cuivres, Facteur d'instruments percussions, Cuirs et peaux, Cuivre, Laiton, Métal et fer