Les Maitres et Elèves par ordre alphabétique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pierre CHARIAL
Noteur
Maître d’Art 2004

Depuis 1975, Pierre Charial , noteur, réalise dans son atelier les cartons perforés qui font chanter les orgues de Barbarie. Il collabore étroitement avec le facteur d’orgues de Barbarie, Emmanuel Odin. Ce métier remonte au Moyen-Age.

Le noteur est un musicien-artisan qui réalise des supports cartons ou papiers perforés destinés à faire jouer des instruments de musique automatiques. Il est l’intermédiaire entre l’instrument et celui (le plus souvent non-musicien) qui va le faire jouer.

Les cartons perforés sont les supports les plus utilisés, principalement sur les orgues de barbarie.

Outre le répertoire populaire parfois passéiste, le noteur doit avoir pour mission d’exploiter tous les styles de musique occidentale, baroque, classique, contemporain, jazz, folk…etc.

Voir l'intégralité du texte...

« Après avoir exhumé le répertoire original pour cet instrument dont Mozart, Haendel, Haydn, Beethoven… j’ai eu la chance de collaborer avec de nombreux compositeurs contemporains que sont Ligeti, Constant, Ferrari, Xenakis, Bério, Solal, Riessler… »

Il y a 150 ans, avec la fabrication industrielle des orgues de Barbarie, les noteurs se comptaient par centaines. Mais tous ont disparu avec l’apparition commerciale de la TSF et du pick up.

Modestement, à la fin des années soixante, des noteurs et des facteurs ont réinventé les gestes oubliés. Cet art, à la fois mécanique et musical, connaît aujourd’hui une renaissance, du fait de la passion et de l’entêtement de rares artisans.

Militant de la musique mécanique, il contribue à la sauvegarde d’un patrimoine menacé de disparition ainsi qu’à la création d’un répertoire contemporain, aussi bien dans la musique populaire que dans la musique savante.

Pierre Charial a été nommé Maître d’Art en octobre 2004.

Mots clefs : Pierre CHARIAL, Noteur, orgues de Barbarie, Bois, essences précieuses